Rachat de crédits: quel est le taux d'endettement maximum ?

Rachat de crédits: quel est le taux d'endettement maximum ?

Pour souscrire un emprunt, en particulier un prêt immobilier, le taux d’endettement maximum communément appliqué se situe entre 33 et 35 % en fonction de vos revenus. Mais qu’en est-il du rachat de crédits ?

Dans le cas d’une opération de regroupement de crédits, les plafonds beaucoup plus élevés ! En effet, le but d’un rachat de prêts consiste précisément à faire baisser son taux d’endettement, afin que de retrouver un budget plus facile à gérer et/ou de financer un nouveau projet.

Mais alors, quel est le taux d’endettement maximum pour un regroupement de crédits ?

 

Les conseillers de Crédistor, organisme de courtage spécialisé en regroupement de crédits, vous expliquent tout et sont là pour vous accompagner dans vos démarches de demande de regroupement de crédits.

 

 

A quoi correspond le taux d’endettement ?

Le taux d’endettement d’une personne ou d’un ménage se présente sous la forme d’un pourcentage qui correspond à la part de revenus pré-engagée dans le paiement des charges fixes, dont principalement les mensualités de crédits.

Pour calculer votre taux d’endettement, vous pouvez utiliser le simulateur Crédistor
ou

-        diviser le montant total des charges par le montant total de vos revenus,

-        puis multiplier ce chiffre par 100.

 

 

Quelles sont les charges incluses dans le calcul du taux d’endettement ?

Une bonne estimation de vos charges et dépenses est toujours importante pour une bonne maîtrise de votre budget quel que soit votre taux d’endettement.

 

Pour le calcul du taux d’endettement additionnez

-        mensualités de crédits : prêts immobiliers, crédits à la consommation (prêt auto, crédit travaux, LOA, paiement d’un achat en plusieurs fois…), prêt à taux zéro…

-        dettes (personnelles, familiales, fiscales…),

-        pension alimentaire,

-        loyer si vous êtes locataire,

-        frais de garde fixes,

-       

 

 

Quels sont les revenus pris en compte dans le calcul du taux d’endettement par les banques ?

Parallèlement, additionnez tous les revenus fixes de votre foyer :

-        salaires nets (dont 13e mois et primes contractuelles),

-        revenus fonciers,

-        revenus professionnels non-salariés (s’ils ne sont pas réguliers faites une moyenne),

-        pension que vous touchez (retraite, pension alimentaire, allocation adulte handicapé…),

-       

 

Bon à savoir. Les banques ne prennent généralement pas en compte les allocations ou indemnités temporaires et variables (CAF, ARE, maladie…), ni les primes exceptionnelles à moins que celles-ci ne soient contractuelles.

 

Vous pouvez à présent faire le calcul présenté ci-dessus !

Ensuite, reportez-vous à la section qui vous concerne : moins de 35 %, de 35 à 60 %, plus de 60 %.

 

 

Supérieur 60 % : le risque de surendettement

Si votre taux d’endettement dépasse 55 % à 60 %, vous êtes peut-être déjà en situation de surendettement.

Tout dépend de l’importance de vos revenus : vivre avec les 40% restant d’un SMIC est bien plus compliqué qu’avec 40 % de 5k mensuels (même si cela demande une adaptation drastique et compliquée du train de vie).

Dans une majorité de cas, un taux d’endettement aussi élevé résulte d’un accident de la vie ayant entraîné une baisse de revenus (perte d’emploi du conjoint, séparation, divorce, décès, horaire de travail revu pour s’occuper des enfants…).

Elle est aussi causée ou à tout le moins accentuée par l’accumulation des crédits.

Si vous êtes propriétaire, ou si vous avez néanmoins des revenus importants sans être encore fiché à la Banque de France pour incidents de paiement (FICP) ou chèque sans provision (FCC), vous avez encore une chance d’obtenir un regroupement de crédits.

 

Un rachat de crédits peut ainsi vous éviter de recourir au plan conventionnel de redressement voire au rétablissement personnel proposés la Banque de France. Ces derniers représentent de vraies solutions tout à fait adaptées lorsque les autres ne sont plus accessibles. Toutefois, ils ont également des conséquences sur votre liberté financière.

 

Notre conseil. Laissez-nous vous aider à régler la situation avant qu’il ne soit trop tard !

 

 

Moins de 35 % : le taux d’endettement raisonnable

Sous la barre des 33 % à 35 % (en fonction de vos revenus), votre taux d’endettement est considéré comme raisonnable par les établissements financiers.

Néanmoins, il est essentiel de continuer à mettre de l’argent de côté pour avoir en toutes circonstances une épargne de sécurité et idéalement ensuite une épargne projet.

Celles-ci vous permettent d’éviter ou limiter le recours au crédit pour financer une urgence (véhicule en panne, la chaudière qui lâche…) ou un nouveau projet (achat de véhicule, travaux d’aménagement du domicile, voyage…).

Une technique pour constituer cette épargne consiste à diviser votre budget en 3 parts :

-        50 % totalement dédié à vos besoins, donc les différentes charges (alimentaire compris),

-        30 % pour les désirs (habillement, ameublement décoration, abonnements, activités, sorties…),

-        20 % pour l’épargne.

 

A noter. Dans votre situation, il est recommandé de ne jamais passer sous la barre des 10 % des revenus consacrés à l’épargne.

 

 

De 35 % à 60 % : trop endetté

Entre 33 à 35 % et 55 à 60 % de taux d’endettement, il est probable que vous ayez déjà accumulé plusieurs crédits immobiliers et/ou consommation.

Par exemple, comme de nombreux ménages français, vous avez probablement souscrit un emprunt immobilier pour votre résidence principale, avec un crédit travaux pour sa rénovation ou son aménagement, et éventuellement un prêt auto (affecté, personnel ou LOA), voire un crédit renouvelable pour les extras ponctuels.

Or, une fois les 35 % de taux d’endettement dépassés, vous n’êtes plus vraiment en mesure d’épargner comme vous le devriez à moins d’adapter drastiquement votre train de vie.

Un manque d’épargne projet (voire de sécurité, et là c’est pire) risque de devenir problématique dans deux circonstances à la fois courantes et imprévisibles : une baisse des revenus (divorce, perte d’emploi, crise…) ou une urgence à financer (travaux urgents, réparations couteuses sur le véhicule, la famille qui s’agrandit…).

 

Si vous vous trouvez dans cette tranche de taux d’endettement, avec au moins deux crédits en cours de remboursement, le regroupement de crédits est particulièrement pertinent et efficace !

 

 

Rachat de crédits : comment peut-il baisser mon taux d’endettement ?

 

Un organisme de financement spécialisé va rassembler vos différents crédits en un seul prêt de substitution. Vous allez ainsi pouvoir en moduler la durée afin de baisser votre nouvelle mensualité unique jusqu’à -60 %*.

 

En faisant cela,

-        vous baissez directement votre taux d’endettement,

-        vous redonnez de l’air à votre budget,

-        vous simplifiez la gestion de vos finances,

-        vous recommencez à épargner,

-        vous redevenez éligible à un éventuel prêt nécessaire pour un investissement ou un projet,

-        vous retrouvez plus de sérénité !

 

 

Financer un nouveau projet avec un rachat de crédits : comment faire ?

 

Pour financer un nouveau projet, vous pouvez en profiter pour solliciter une trésorerie complémentaire.

Cette somme peut vous permettre de financer des travaux de rénovation ou aménagement, une cuisine équipée, un véhicule, un mariage, un voyage, un achat important, les études des enfants, reconstituer une épargne de sécurité ou encore servir d’apport à un emprunt immobilier.

 

Cette trésorerie doit représenter un pourcentage raisonnablement proportionnel au montant global des crédits regroupés. Directement intégrée au rachat de crédits, vous la remboursez dans votre nouvelle mensualité unique.

 

 

Quel le taux d’endettement maximum pour un regroupement de crédits ?

Le taux d’endettement maximum autorisé pour procéder à un regroupement dépend de plusieurs facteurs.

Un rachat de crédits est une opération particulièrement flexible destinée à s’adapter à un très grand nombre de profils.

 

Celui-ci va donc dépendre

-        de vos revenus – il s’agit en effet de parvenir à une mensualité unique qui soit assurément remboursable avec le moins de risque de défaillance de l’emprunteur,

-        du type et du montant global des crédits à regrouper – certaines dettes, comme les dettes de jeux, ne peuvent être intégrées au regroupement de crédits,

-        de votre âge – la baisse de la mensualité unique étant liée à l’allongement de la durée du crédit, celle-ci est potentiellement plus importante si vous n’avez pas encore atteint l’âge de la retraite, mais elle reste tout à fait possible après 60 ans,

-        de votre patrimoine immobilier – pour regrouper des crédits lorsqu’on est en situation de surendettement, il est nécessaire de pouvoir proposer un bien immobilier en garantie du prêt (garantie hypothécaire),

-        de la présence d’un co-emprunteur – en particulier si vous souhaitez opérer un regroupement de crédits suite à une perte d’emploi ou en tant qu’auto-entrepreneur,

-        de votre profil emprunteur – même en difficulté financière, vous devez prouver à l’établissement prêteur votre volonté de vous acquitter de vos dettes.

 

 

Demander un rachat de crédits pour baisser son taux d’endettement

Quelle que soit votre situation, il est essentiel de procéder à ces deux actions :

-        assainir autant que possible vos dépenses (en diminuant autant que possible, voire en supprimant vos dépenses non-essentielles) afin de montrer à l’organisme prêteur votre volonté de solder vos créances et être en mesure de rembourser la future nouvelle mensualité unique qui sera mieux adaptée à vos revenus,

-        faire une simulation en ligne. Elle est rapide, gratuite et sans engagement.

 

N’attendez plus, faites la simulation en ligne. Un conseiller Crédistor vous recontacte sous 24h** avec une réponse de principe.

 

Si celle-ci est positive, il vous accompagne dans toutes vos démarches de la constitution du dossier au déblocage des fonds, en passant par la négociation avec des partenaires bancaires sérieux à même de vous proposer le prêt de substitution le mieux adapté à votre situation particulière.

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours

Crédistor, le spécialiste du rachat de crédit (crédit consommation, crédit immobilier, ...), du réaménagement de crédit et des solutions financières apporte des réponses à vos questions sur le regroupement de prêts, vous propose des outils de simulation du taux d'endettement et du calcul de mensualité d'emprunt. Contactez Crédistor pour trouver immédiatement la solution de financement dont vous avez besoin.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou de plusieurs prêts d'argent.

*La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.
** Réponse de principe (du lundi au vendredi aux heures ouvrables, hors weekend et jours fériés) non soumise à engagement et sous réserve de l'étude de votre dossier. Le financement est soumis à l'acceptation définitive par un de nos partenaires bancaires.

Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.
Si la vente est subordonnée à l'obtention du prêt et que celui-ci n'est pas obtenu, le vendeur doit rembourser à l'emprunteur les sommes versées.
Pour un financement relevant du régime du crédit immobilier, nous pouvons vous fournir, à votre demande, les informations générales sur la gamme des produits proposés par nos partenaires bancaires.
Les simulations réalisées ne sauraient avoir de valeur contractuelle. Les résultats ne constituent en aucune façon une recommandation de faire ou de ne pas faire.

CRÉDISTOR, marque commerciale de la SAS CRÉDISTOR, mandataire non exclusif en opérations de banque et services de paiement & en assurance immatriculé sous le N°ORIAS 10 058 180 (www.orias.fr) SAS au capital de 400 000 € enregistrée au registre du commerce et des sociétés de Nancy sous le numéro 527 504 500 siège social : 843 Avenue de la République - CS 92056 - 59702 MARCQ EN BAROEUL CEDEX. Société soumise au contrôle de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR), dont l'adresse est sis 4 Place de Budapest - CS 92459 - 75439 - PARIS CEDEX 09 téléphone : 01 49 95 40 00 site : www.acpr.banque-france.fr.
Mandaté non exclusivement par : My Money Bank 20 avenue André-Prothin Tour Europlaza 92063 PARIS LA DEFENSE ; CGI 69 avenue de Flandre 59708 MARCQ EN BAROEUL ; BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE 1 Bld Haussmann 75009 PARIS (notice RGPD de BNP PARIBAS); CREATIS 61 avenue Halley - Parc de la Haute Borne - 59650 VILLENEUVE D'ASCQ ; CFCAL 1 rue du Dôme 67003 STRASBOURG ; SYGMA, marque commerciale de BNP Paribas Personal Finance, 1 Bld Haussmann 75318 Paris CEDEX 09 ; CREDIT LIFT Crédit Agricole Consumer Finances, 1 rue Victor Basch CS 70001 91068 MASSY CEDEX;
Consentement : Les données feront l'objet de traitement informatique, en application de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978, dans un but de prospection commerciale. Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de suppression et d'opposition sur les données vous concernant dont CRÉDISTOR et ses partenaires sont destinataires. Ce droit d'opposition quant à l'utilisation de ces données personnelles ainsi que les modalités d'exercice de ce droit est sans frais. Il vous suffit pour l'exercer, de nous écrire à l'adresse suivante : CRÉDISTOR, 843 Avenue de la République - CS 92056 - 59702 MARCQ EN BAROEUL CEDEX, ou en envoyant un mail sur l'adresse : contact@credistor.com

L'Internaute est informé que la Société ou d'autres sites partenaires sont susceptibles de placer des cookies et des actions Tag sur son ordinateur dans le but de mesurer l'efficience du service proposé. L'Internaute a cependant la possibilité de refuser les cookies ou les actions Tag. Il lui suffit pour cela de modifier les paramètres de son navigateur Internet. Dans ce cas, il se peut qu'il ne puisse bénéficier de la totalité des fonctions et des services proposés sur le présent Site.

Dans le cadre de la relation commerciale avec nos services (informations client et client potentiel à l'entrée en relation), toute demande de réclamation doit être formulée à CRÉDISTOR - "Service Réclamation" - 843 Avenue de la République - CS 92056 - 59702 MARCQ EN BAROEUL CEDEX ou par mail : service-clients@credistor.com